ConfidencesPerso

25 novembre : Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

Célébrée le 25 novembre et soutenue par l’Organisation des Nations Unies, la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes a lieu ce jour…

Le 25 novembre est la date choisie par les Nations Unies pour célébrer la Journée Internationale pour l’Élimination de la Violence contre les Femmes. La couleur retenue pour cette journée est l’orange qui symbolise un monde meilleur pour les femmes et les filles. On connaît également cette journée sous le nom “d’Orange Day.”

Définition de la violence selon Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes

La Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1993, définit la violence à l’égard des femmes comme « tous actes de violence dirigés contre le sexe féminin, et causant ou pouvant causer aux femmes un préjudice ou des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques, y compris la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté, que ce soit dans la vie publique ou dans la vie privée.

Aujourd’hui, la violence à l’égard des femmes et des filles constitue l’une des violations des droits humains les plus répandues, les plus persistantes et les plus dévastatrices dans le monde. Elle demeure également l’une des moins signalées en raison de l’impunité, du silence, de la stigmatisation et du sentiment de honte qui l’entourent.

Les formes de violences physiques, sexuelles et psychologiques, telles que:

  • la violence d’un partenaire intime (coups, violences psychologiques, viol conjugal, féminicide);
  • la violence sexuelle et le harcèlement (viol, actes sexuels forcés, avances sexuelles non désirées, abus sexuels sur enfants, mariage forcé, harcèlement dans la rue, harcèlement criminel, cyber-harcèlement);
  • le trafic d’êtres humains (esclavage, exploitation sexuelle);
  • la mutilation génitale féminine;
  • le mariage précoce.

La violence à l’égard des femmes continue d’être un obstacle à la réalisation de l’égalité, au développement, à la paix et à la réalisation des droits fondamentaux des femmes et des filles. Alors, tous ensemble, disons stop à ce fléau!

 

Commentaires Facebook

0 commentaires

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page