Reconnaître l’arrivée d’une crise cardiaque grâce à ces 5 symptômes | Black Bella Magazine
Santé

Reconnaître l’arrivée d’une crise cardiaque grâce à ces 5 symptômes

Très violente, la crise cardiaque se caractérise par une perte brutale de conscience doublée d’une forte douleur liée à un arrêt cardio respiratoire pouvant entraîner la mort. Même si généralement, une crise cardiaque débarque sans prévenir, certains symptômes peuvent être identifiés quelques semaines à l’avance. En effet, le corps envoie quelques signes (subtils) qui annoncent son arrivée imminente. Décryptage.

L’infarctus du myocarde, l’autre nom de la crise cardiaque

Cet accident cardiaque correspond à la destruction partielle du muscle cardiaque qui nécessite une prise en charge médicale immédiate. L’infarctus du myocarde est causé par l’obstruction de l’artère coronaire, qui alimente le cœur en sang et en oxygène. Si les cellules musculaires du cœur sont privées d’oxygène, elles meurent rapidement, entraînant une contraction du muscle cardiaque (le myocarde). Conséquences directes observées : un trouble du rythme cardiaque, une forte douleur, une forte pression ressentie et une insuffisance respiratoire… L’urgence est de déboucher l’artère le plus rapidement possible pour éviter un décès.


Les différents facteurs de risque de crise cardiaque

Certains facteurs créent un terrain propice aux accidents cardiaques comme le tabagisme, le diabète, l’hypercholestérolémie, l’obésité, l’hypertension, le stress, le manque d’activité physique. D’autres facteurs comme l’hérédité, l’âge (le risque est augmenté après 55 ans) ou la ménopause sont considérés comme aggravants.

Voici la liste des symptômes les plus courants qui peuvent indiquer la possibilité d’une crise cardiaque imminente (quelques semaines). Certains spécialistes affirment même qu’ils peuvent avertir d’une crise cardiaque 30 jours avant qu’elle ne se produise.

Symptôme n°1 : l’essoufflement

Si lors d’un effort physique, vous avez des difficultés à retrouver votre souffle, il y a une chance que vous soyez victime d’une crise cardiaque très prochainement. Le cœur pompe plus fort et plus vite qu’habituellement pour alimenter les muscles en sang.

En cas d’insuffisance cardiaque, la personne n’arrive pas à évacuer tout le sang des poumons (congestionnés), rendant la respiration difficile, d’où la sensation d’essoufflement au cours de l’effort. Le système respiratoire et le système cardio-vasculaire sont très étroitement liés, ce qui peut présager une crise cardiaque imminente.

Symptôme n°2 : une sensation de fatigue accrue

Vous ressentez une fatigue continuelle ? Lorsque l’artère coronaire est partiellement obstruée, les muscles ne reçoivent pas tout le sang dont ils ont besoin, ce qui va rendre le travail des muscles cardiaques plus difficile et va se traduire par une grande fatigue ressentie.

Symptôme n°3 : des sueurs froides et/ou des sensations de vertige

Des symptômes tels que des étourdissements, des sueurs froides, une confusion ou une sensation de vertige peuvent être le signe d’un accident cardiaque. En effet, la circulation sanguine devient difficile, limitant la quantité de sang qui alimente le cerveau et entraînant un sentiment de vertige. Vous allez particulièrement ressentir cette sensation de vertige si vous vous levez rapidement de votre lit ou de votre fauteuil.

Symptôme n°4 : une sensation désagréable de gêne dans la poitrine

En raison de la mauvaise circulation sanguine, le muscle cardiaque a un apport faible en oxygène et la conséquence immédiate est une sensation d’inconfort et de gêne dans la poitrine. Le niveau d’intensité de cette douleur va augmenter crescendo jusqu’à la crise cardiaque.

Symptôme n°5 : une sensation de faiblesse

À cause du rétrécissement de l’artère, le corps ne reçoit pas la quantité d’oxygène nécessaire, d’où une sensation de faiblesse accrue (voir plus haut).

Comment réagir face à ces symptômes de crise cardiaque ?

Si vous constatez un ou plusieurs de ces symptômes, vous devez consulter un médecin pour vérifier l’état de votre cœur et établir un diagnostic médical précis.

Ces signes ne sont pas à prendre à la légère. Il s’agit de symptômes pouvant être très graves, qui laissent présager une crise cardiaque imminente. Les symptômes sont plus subtils chez la femme, d’où l’importance de faire un check-up régulier (notamment après 55 ans). En effet, même si les symptômes sont quasi identiques pour les deux sexes, pour la femme, une douleur thoracique n’est pas forcément un signe d’attaque cardiaque imminente. Les femmes vont plutôt ressentir une fatigue inhabituelle, des troubles du sommeil (insomnie), une gêne respiratoire, un sentiment d’anxiété, etc.

Commentaires Facebook

0 commentaires

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page