A la uneConfidencesPerso

Séparée de son mari âgé de 36 ans qui vit en Egypte, cette Britannique de 81 ans « se sent seule et ne cesse de pleurer»

Cette grand-mère de 81 ans a le cœur brisé parce qu’elle ne peut plus vivre avec son amoureux de 36 ans. Il réside en Egypte et ne peut la rejoindre au Royaume-Uni. Découvrez l’histoire de cette relation hors normes qui ne fait pas l’unanimité.

Relayée par le média britannique The Sun, cette idylle divise. Une chose est sûre : depuis que cette grand-mère octogénaire a rencontré son mari, elle s’est sentie revivre.

« Je me sens seule »

Le témoignage d’Iris Jones, une femme de 81 ans a choqué les spectateurs du programme britannique This Morning. La raison ? Elle a épousé un « toyboy » [ndlr : homme objet ou trophée] de 36 ans qui réside en Egypte. Les deux amoureux se sont rencontrés alors que l’octogénaire était en vacances. Aux journalistes, elle livre des détails sur sa vie sexuelle et n’est plus la même depuis leur séparation. « Je me sens seule » s’attriste la grand-mère qui a d’abord pris contact avec son amant sur Facebook. Un cas qui montre que l’amour n’a pas d’âge, comme en témoignait également l’histoire de cet homme qui avait épousé une femme de 50 ans son aînée.

« On a utilisé un pot entier de lubrifiant »

En détails sur sa vie sexuelle avec son mari, Iris est prolifique. « On a utilisé un pot entier de lubrifiant lors de notre première nuit passionnée » s’amuse la femme qui redécouvre les joies d’une sexualité épanouie. Malheureusement pour elle, ces moments charnels seront de courte durée puisque son mari peine à obtenir son visa de conjoint. Iris ne souhaite pas revenir en Egypte pour une quatrième fois. « Les voyages en Egypte ont été très coûteux pour moi et l’environnement du pays n’est pas adapté à ma santé » confie-t-elle aux journalistes de Metro.

« Je n’ai pas le temps de mon côté »

Depuis sa séparation avec Mohamed, Iris ne cesse de pleurer. Elle raconte que depuis son départ elle est accablée par le chagrin d’être séparée de son époux. « Je suis séparée de quelqu’un que j’aime, c’est si difficile. Je n’ai pas le temps de mon côté et ses avocats le savent » raconte l’octogénaire. Aujourd’hui, elle se plaint de maux de tête et de stress dû aux tracas auxquels elle fait face pour que son mari la rejoigne. « Je vais chez le médecin pour recevoir une lettre disant que j’ai tellement de problèmes de santé que j’ai besoin de mon mari avec moi en Grande-Bretagne, en espérant qu’ils contourneront un peu les règles et le laisseront venir s’occuper de moi » s’émeut-elle. Seulement, l’amour qu’elle voue à son Egyptien n’est pas du goût de tout le monde.

Un drame familial et des proches en colère

La relation du couple intergénérationnel n’a pas fait l’unanimité parmi les proches d’Iris. Lors du tournage de This Morning, son fils, Stephen a fait état de sa colère. Il avait même juré que jamais Mohamed ne sera son beau-père.

Après quelques temps, cet homme de 53 ans s’est adouci et a fini par donner sa bénédiction à ces amoureux pas comme les autres. « Mes garçons acceptent maintenant le fait que notre amour est vrai. Nous nous aimons vraiment les uns les autres » assure Iris.

Une relation qui a commencé de manière virtuelle

Le coup de foudre d’Iris et de Mohamed n’a pas eu lieu au pays des pyramides. C’est plutôt sur la toile que la magie a opéré. Les amoureux ont noué contact sur un groupe du réseau qui traite de l’athéisme. Après des semaines de discussion, Iris s’envole pour l’Egypte. « On a couché ensemble quelques heures après notre rencontre » relate-t-elle. Après le coup de foudre immédiat, Mohamed a abandonné son poste d’inspecteur en sondage pour passer plus de temps avec sa dulcinée. Il raconte : « J’étais très nerveux mais au moment où j’ai posé les yeux sur elle, j’ai su que c’était le véritable amour. Je suis un homme très chanceux d’avoir trouvé une femme comme elle ». Iris a pour projet de vendre son pavillon pour déménager avec son époux à Bristol ou à Birmingham. « Il veut venir ici pour s’occuper de moi. Tout ce que je veux, c’est que nous soyons ensemble » conclut-elle.

La différence d’âge, un tabou qui persiste

Interrogé par nos confrères de Psychologies, le sociologue Pascal Duret explique pourquoi les couples comme celui d’Iris et de Mohamed dérangent. « Ces alliances gênent parce qu’elles contrecarrent une des principales idées du romantisme : « Ils vécurent heureux jusqu’à la fin de leur jours » » C’est ce préjugé, selon les spécialistes du comportement humain qui fait que ces relations sont stigmatisées par la société. « Les couples à grande différence d’âge en sont souvent victimes sans pour autant que cela ne reflète la réalité » indique l’expert. Certains chercheurs parlent d’une différence d’âge idéale pour une relation heureuse.

Par The SUN

 

Commentaires Facebook

0 commentaires

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page