A la unePeople

Meghan Markle révèle avoir fait une fausse couche en juillet 2020

Dans une tribune publiée mercredi 25 novembre par le New York Times, Meghan Markle, l’épouse du prince Harry, a révélé avoir fait une fausse couche en juillet 2020.
 
Intitulé “Les Pertes que nous partageons”, le texte débute par le récit d’une matinée de juillet 2020 au cours de laquelle la duchesse de Sussex s’est effondrée alors qu’elle tenait son fils Archie dans les bras. “Après avoir changé sa couche, j’ai ressenti une forte crampe”, écrit l’épouse du prince Harry. “J’ai su, au moment où je serrais fort mon premier enfant dans mes bras, que j’étais en train de perdre le second”, a-t-elle ajouté.

Meghan Markle a décidé de se confier sur cette épreuve car la fausse couche reste un sujet tabou qui entraîne un “cycle de deuil solitaire”. Ainsi, à la fin de sa tribune, l’ancienne actrice a notamment expliqué :

“Dans la douleur de notre perte, mon mari et moi avons découvert que dans une pièce de 100 femmes, 10 à 20 d’entre elles auraient souffert d’une fausse couche. Pourtant, malgré le caractère commun stupéfiant de cette douleur, la conversation reste taboue, criblée de honte (injustifiée)”. Et d’ajouter : “Certains ont courageusement partagé leurs histoires; ils ont ouvert la voie, sachant que lorsqu’une personne dit la vérité, cela nous autorise tous à faire de même.”

Une dure épreuve pour le couple qui, désormais éloignés de la famille royale et installés à Los Angeles, semblaient pourtant renaître après de dures moments passés à être critiqués par la presse britannique.
perdre le second », ajoute-t-elle. le second », ajoute-t-elle.

Commentaires Facebook

0 commentaires

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page